L’école est en chemin pour s’épanouir.

Les évènements invitent les enseignants à valoriser leurs potentiels et celui de leurs élèves.

 

Depuis le confinement, le nombre d’heures passés sur les écrans a considérablement augmenté pour chacun de nous et aussi surtout pour nos enfants.

Mon fils de 9 ans que j’avais tenté de préserver de l’ordinateur, s’est vu invité par son enseignante dès le début du confinement, à s’initier aux joies du digital afin de faire des exercices sur une plateforme dédiée aux élèves avec un programme en ligne pour les maths et la conjugaison.

J’ai découvert à ma grande surprise un programme plutôt  « bien foutu ».  Le logiciel est adapté à l’univers des enfants avec la possibilité de créer un avatar et de choisir ses vêtements et d’éventuels accessoires (très apprécié par mon fils) et avec une jolie voix qui dit : Bravo,  Félicitations,…  quand l’exercice est bien réussi ou encore Continue, Courage… quand il se trompe.

Je l’ai vu prendre beaucoup de plaisir dans ce programme avec un côté très ludique à certains endroits et inspiré de l’univers des jeux vidéo.

Je l’ai vu aussi s’énerver sur la machine quand il rencontre des bugs informatiques.

Mon fils a aussi eu l’occasion de regarder quelques courtes vidéos d’explications sur certaines matières que son enseignante a réalisé dans sa cuisine et ce de manière très professionnelle.  Elle semblait très à l’aise avec la technique et la caméra.  Ce qui n’est pas d’emblée une facilité pour tous les enseignants.  Il a également eu la chance de rencontrer ses camarades lors de quelques après-midi avec son enseignante via Zoom.

En presque 3 mois, il a été initié au niveau de l’informatique et des nouvelles technologies et ça s’est plutôt bien déroulé à mon sens.

J’ai été impressionnée à la vitesse à laquelle il s’est senti à l’aise avec le clavier, lui qui n’avait jamais vraiment eu l’occasion de se familiariser avec celui-ci. Il a vécu une belle expérience et est aussi très heureux de retourner à l’école.

J’entends que certains enseignants sont ravis de pouvoir présenter les matières avec les technologies qu’ils maitrisent habilement, d’autres sont perdus devant toutes ces nouvelles choses à apprendre et c’est légitime et pas forcément facile. Ce qui est certain, c’est qu’on ne retournera pas en arrière et que nous avons le pouvoir maintenant d’apporter les changements pour que l’école devienne un lieu d’épanouissement et de développement du potentiel.

Il me parait important que les enseignants puissent être mieux valorisés pour leur travail , pour leur patience et leurs qualités de cœur. Car aucune technologie ne peut remplacer la présence bienveillante qu’enseignant peut avoir pour ses élèves.

Je dédie ce texte à toutes les perles de l’enseignement que j’ai rencontrées sur mon chemin et qui contribuent à l’épanouissement des enfants.

 

Catherine Delhaise,

Auteure de la méthode Félicitée – 18 500 enseignants formés depuis 2010.