La méthode Félicitée pour s’auto-équilibrer

Article de presse complet en version téléchargeable ici : PDF

La méthode Félicitée pour s’auto-équilibrer

La méthode Félicitée séduit de plus en plus d’écoles et de centres pédagogiques. Une méthode belge permettant aux enfants, mais aussi à chacun d’entre nous, de se sentir mieux dans son corps, mieux à l’école et mieux à la maison. par olivia roks

Après plusieurs années de consultations auprès des enfants, d’écoles et d’enseignants, Catherine Delhaise a créé en 2010 la méthode Félicitée. Un projet visant à améliorer la concentration, la gestion des émotions et la réussite scolaire. Rencontre avec la conceptrice.

la méthode Félicitée et son fonctionnement.

Il s’agit d’une méthode bienveillante, ludique et étonnante qui aide les enfants à se sentir mieux dans leurs corps, à développer la concentration et les apprentissages. Elle améliore l’estime de soi et le langage. Elle fonctionne aussi sur les adolescents et les adultes. C’est une méthode didactique qui a pour but l’épanouissement des élèves, à partir de trois ans jusqu’à 99 ans.

Le matériel proposé avec la méthode et son utilisation.

Le matériel comprend un livret explicatif, un coffret de cinquante-deux cartes illustrées, ainsi qu’une affiche qui permet d’avoir une vision globale. Les cartes y sont détaillées en neuf catégories de couleurs différentes: centrer, réveiller le corps, faire circuler les émotions et les sensations, enraciner, exprimer colères et frustrations, créer un espace positif autour de soi, ouvrir la vision périphérique, détendre et calmer. On choisit tout d’abord une carte de chaque couleur correspondant à un thème différent. Afin de garantir un résultat, les exercices se déroulent dans un ordre précis, en suivant la roue des couleurs de la méthode Félicitée. Les cartes se répètent pendant dix jours, ensuite on change les cartes en en conservant deux ou trois. Les exercices sont ritualisés, idéalement une fois par jour et le processus complet dure environ sept minutes. Chaque couleur porte sur un thème et fait partie d’un processus en neuf étapes.

Sur quelles techniques et connaissances la méthode se base-t-elle?Plaquette jeu méthode Félicitée

Il s’agit d’une méthode basée sur des techniques telles que la psychologie corporelle intégrative, la sophrologie, la kinésiologie, le yoga, le brain gym, la gestion mentale, la gymnastique douce, la conscience de la respiration… Elle propose aux élèves de bouger d’une manière intelligente à des moments bien précis en y associant le mouvement et la respiration.

Quels sont ses objectifs auprès des enfants?

Stimuler l’éveil des sens et de l’intelligence, développer l’épanouissement et le potentiel, transmettre des outils pour apprendre à se calmer, améliorer la concentration et la réussite scolaire, aider à la gestion des émotions et des colères, développer l’estime de soi et la confiance ou encore aider les enfants en difficulté scolaire ayant des besoins spécifiques (anxiété, trouble de l’attention, dyslexie, dyspraxie…). Avec cette méthode, nous souhaitons transmettre des outils naturels pour le bien-être de l’enfant.

Elle aide aussi les parents et les enseignants…

Tout à fait. Elle donne des solutions aux parents, par exemple dans l’aide aux devoirs ou encore la gestion des émotions de l’enfant. Cette méthode permet aussi de créer un lien entre le parent et son enfant de manière ludique. Mais elle aide également l’adulte ou l’enseignant à mieux gérer le stress, à mieux s’organiser et à trouver une sérénité intérieure. L’enseignement va trouver des pistes concrètes: améliorer la concentration de sa classe, apporter une aide plus efficace aux enfants en difficulté, etc.

Où retrouve-t-on la méthode Félicitée?

Sur la boutique en ligne de notre site web, certaines librairies spécialisées, sur Amazon… On peut également se former en ligne depuis notre site internet. La méthode Félicitée rassemble déjà 20000 personnes formées. Un joli panel d’écoles travaillent avec la méthode, par exemple les Pagodes à Laeken, l’école Prés des Agneaux à Watermael-Boitsfort, Le Colibri à Auderghem, l’école Saint-François à Auvelais ou encore l’école des Bruyères à Louvain-la-Neuve.

S’utilise-t-elle aisément hors du milieu scolaire?

Oui, la méthode Félicitée peut s’utiliser partout. À la maison, avant de commencer la journée, avant les devoirs ou encore avant une activité. Elle s’adresse tout d’abord aux enfants, mais elle fonctionne aussi sur les adultes et est même utilisée par certains coachs sportifs. Elle aide à développer l’intuition, le potentiel, la créativité en chacun de nous.

Quels sont vos objectifs en 2018 ?

Je souhaite encore mieux faire connaître la méthode Félicitée aux parents qui cherchent des solutions concrètes et naturelles mais aussi développer la méthode auprès de professionnels de l’enfance tels que les psychologues, neuropsychologues, logopèdes… Et pourquoi ne pas développer la méthode Félicitée au-delà de nos frontières!

(vidéo) Consultations enfants – Outils ludiques pour sécuriser et se concentrer

Anne Shaub, Psychothérapeute enfants et adultes, nous parle de son expérience avec la Méthode Félicitée.

 

La méthode félicitée est très intéressante dans le cadre thérapeutique parce qu’elle propose un éventail d’exercices et de mouvement qui ramène au corps.

Cette méthode peut être appliquée sur les enfants et les grandes personnes. La majorité des patients sont des enfants.
Les patients arrivent avec des séries de tensions qui ont de diverses causes. Ainsi, le praticien, dans son travail est amené à revisiter l’histoire des enfants à partir de mémoires très précoces c’est-à-dire à partir du début de son existence. Ces mémoires sont très inconscientes et il faut savoir que les mémoires émotionnelles les plus précoces sont inscrites dans notre corps. Dans ce sens, par exemple, les blocages émotionnels existants chez le patient sont dus à des troubles de l’attachement, toutes les situations d’insécurité intérieure.

D’une façon tout à fait ludique, le praticien va créer un lien très intéressant avec l’enfant grâce aux cartes qui sont attirantes.
Avec cette méthode, le praticien n’est pas amené à dialoguer avec l’enfant sur ces difficultés émotionnelles. Tout se fait par le biais des cartes qui vont permettre d’induire différentes actions. La conséquence sera une meilleure gestion ou un réveil des émotions. Certains enfants ont fermé certaines portes sur le plan émotionnel parce que cela représentait pour eux des menaces. Le réveil de ces émotions dans un cadre ludique permettra une émergence douce de toute cette gamme d’émotions et aussi de pouvoir les travailler dans ce cadre.

plan émotionnel émotionsOn assistera aussi à une augmentation de sa confiance en soi et une amélioration de sa capacité à tisser des liens.
La palette est assez large et vu qu’il y a un grand nombre de cartes, le praticien va aussi les choisir pour permettre à l’enfant de choisir selon les couleurs. Ainsi, le praticien pourra mettre en place certains exercices qui vont aider l’enfant, sur le plan émotionnel, sur le plan de la vitalité.

A partir des tensions, certains enfants ont bloqué leur vitalité ou au contraire, elle est dispersée, elle est dans un état de stress permanent et elle est donc mal distribuée dans le corps.

Réassurance sur le plan émotionnel

Les exercices vont créer des meilleurs centrages, une meilleure concentration de l’enfant. Et l’enfant se sentira progressivement moins menacé, il pourra alors entrer plus aisément en contact avec son intériorité et aussi avec l’autre dans ses relations.
L’enfant qui a éventuellement vécu des traumatismes in-utéro, des traumatismes de naissance ou les traumatismes de la toute petite enfance, peut avoir son potentiel de base bloqué. La méthode félicitée, avec toute cette variété d’exercices et de mouvements corporels va pouvoir réveiller ce potentiel.

Ainsi, l’enfant va retrouver un meilleur ancrage parce que son corps est son meilleur allié, il ne le sait pas, il l’a oublié. C’est quelque chose qu’on peut travailler sur le plan de la relation tant en famille, à l’école un peu plus grâce à la méthode félicitée, en tout cas, quand elle est appliquée.

En appliquant les exercices et les mouvements recommandés par le praticien, l’enfant va se reconnecter à son potentiel. A partir d’un moment, il y a une certaine continuité qui peut être accordée à ces exercices. Et c’est là où interviennent aussi les parents. Le praticien peut les montrer certains exercices pour que quelque chose soit entretenu bien au-delà de simples exercices. Lorsque le parent, à son tour, pratiquera les exercices avec son enfant, il y aura une amélioration de la relation parent-enfant. Cette relation a peut-être été abimée par des blessures précoces comme le sentiment d’abandon et autres.

Un outil de bien-être pour les enfants, pour les parents, les enseignants et pour soi même.

Dossier de presse complet en version téléchargeable ici : PDF

La méthode “Félicitée”® : Dossier de Presse
Un outil de bien-être pour les enfants, pour les parents, les enseignants et pour soi même.

Plaquette jeu méthode Félicitée

DOSSIER DE PRESSE

Mise au point par la namuroise Catherine Delhaise, la méthode “Félicitée”® prépare les enfants à recevoir et à intégrer les apprentissages.

Depuis 2010, près de 20 000 personnes ont été formées à utiliser cet outil ludique et vivant.

TABLE DES MATIÈRES

1. La méthode “Félicitée”®

2. Un concept unique !

3. Origine de la méthode

4. Ils témoignent

5. Se former à la méthode

6. Contact

 

1. La méthode “Félicitée”® :

mieux dans son corps, mieux à l’école et mieux à la maison.

La méthode “Félicitée”® est une boîte à outils proposée par Catherine Delhaise pour les parents, les enseignants, les professionnels de l’enfance et pour soi même.
Elle est une méthode d’auto équilibration ludique et vivante.

Pratiqués régulièrement, les exercices améliorent la concentration, les apprentissages et l’estime de soi. Ils aident à une meilleure utilisation des deux hémisphères cérébraux,
à une meilleure gestion du stress et des émotions.

La méthode permet :

  • Aux enfants de mieux se concentrer, de mieux lire, écrire et calculer.
    Elle aide à se sentir mieux dans le corps et développe la patience, le sens de l’effort et l’estime de soi.
    Elle aide particulièrement les enfants qui souffrent de troubles de l’apprentissage et les enfants dyslexiques.
    Elle aide à gérer le stress des examens.
  • Aux enseignants de développer une plus grande vitalité, de mieux gérer les conflits et de créer une ambiance plus sereine dans la classe.
  • Aux parents de constater que le temps des devoirs diminue de manière considérable, avec des enfants plus concentrés et qui développent une meilleure estime d’eux- mêmes. A plus long terme la méthode améliore de manière considérable les apprentissages scolaires.
  • Pour soi de se préparer à vivre une belle journée.
    Elle est un moyen simple pour mieux gérer ses émotions et le stress.

À ce jour, environ 20 000 personnes ont déjà été formées à la méthode Félicitée en Belgique francophone : enseignants, parents, coachs, éducateurs, logopèdes, directeurs, psychologues et mamys…

Groupe+jeu méthode Félicitée

La méthode Félicitée est utilisée
dans de nombreuses écoles et associations depuis 2010.
Quelques références :
– La Petite Source à Grez Doiceau
– Ecole Saint-François à Auvelais
– Ecole des Pagodes à Laeken
– Le pré des Agneaux à Auderghem
– L’Envol à Bertrix

Bien que la méthode soit d’abord conçue pour les enfants entre 3 et 12 ans, elle est utilisable
aussi par les adultes de tous âges.

2. Un concept unique !

La méthode se développe à partir d’un jeu de 52 cartes illustrées qui présentent les exercices spécifiques basés sur différentes techniques corporelles fondées sur le mouvement et la respiration.

Avant de commencer la classe, avant les devoirs ou à un moment donné, l’enseignant, le parent ou l’adulte pratique quelques exercices pendant environ 5 à 7 minutes.

La progression des exercices permet aux élèves de trouver le calme et d’être concentrés afin d’être prêts à recevoir les apprentissages.

Concrètement, l’adulte propose aux enfants de choisir une carte dans chaque catégorie d’exercices (une catégorie > une couleur). La session se déroule en 9 étapes distinctes, qui correspondent à un ordre précis :

Courbe méthode Félicitée la méthode félicitée formations individuelles1. Centrer
2. Réveiller
3. Faire circuler les émotions et les sensations
4. Enraciner
5. Exprimer les colères et les frustrations
6. Créer un espace positif autour de soi
7. Ouvrir la vision périphérique
8. Détendre
9. Calmer

 

Idéalement, Catherine Delhaise conseille de pratiquer les exercices le matin avant de commencer la classe ou après la récréation du matin. Le déroulement de la session suit une courbe : d’abord des exercices dynamiques, ensuite on exprime ses frustrations et ses colères, avant le retour progressif au calme.

L’adulte propose une même séquence d’exercices pendant au minimum une semaine, cela permet aux enfants d’installer des repères, de connaître l’ordre des exercices, et de progressivement s’habituer à ce petit rituel.

 

3. L’origine de la méthode « Félicitée ».

La méthode Félicitée est belge, fruit de plusieurs années de recherches.

Diplômée en Gestion des Ressources Humaines, Catherine Delhaise a continué à se former en 1999 dans le domaine des apprentissages scolaires et des comportements des enfants. Elle a notamment beaucoup appris de la Psychologie Corporelle Intégrative.

« J’ai eu la chance d’être formée à la Psychologie Corporelle Intégrative par André Duchesne et Ginette Lépine, Psychologues au Québec. Cette pratique m’a appris à respirer correctement et à prendre conscience de mon corps. Et tout un potentiel s’est libéré en moi ».

En 2008, la formatrice décide de proposer des animations dans les écoles pour aider les enfants à améliorer leur concentration. Aidée par une bourse de pré-activité et par un accompagnement, elle débute son travail dans les classes.

Durant deux années de travail dans différentes écoles maternelles et primaires, elle expérimente plusieurs types d’exercices avec les enfants et les enseignants. Ces exercices regroupent différentes techniques inspirées de plusieurs techniques :
Psychologie Corporelle Intégrative, Do In, Sophrologie, Brain Gym, kinésiologie, Sophrologie, Yoga, Yoga des yeux, Yoga des doigts, Gymnastique douce et la conscience de la RESPIRATION.

Les observations faites sur le terrain et les retours des enseignants ont permis d’aboutir à la construction d’un processus concret qui aide les enfants à mieux se concentrer et à mieux utiliser leur cerveau en situation d’apprentissage.

En 2010, Le projet arrive à maturité lorsque Catherine Delhaise réalise la nécessité de catégorier les différents exercices. Une étudiante en Master en Psychologie de l’Université de Mons Hainaut (UMH) effectue alors une étude statistique auprès de 20 enseignants de l’Institut Notre-Dame des Hayeffes à Mont Saint-Guibert. Après avoir utilisé l’outil pendant un mois, ces enseignants affirment constater une nette amélioration au niveau de la concentration, de la gestion de la classe et de l’ambiance générale, plus sereine.

Cette étude confirme la pertinence de l’outil. Catherine Delhaise décide d’officialiser sa méthode. Le nom “Félicitée” est déposé.

Que signifié le nom ? “Félicitée” évoque la fertilité et la joie.

Il est au féminin car c’est aussi le nom de
l’étoile, présente sur toutes les cartes du jeu. Ce petit personnage unisexe plaît aux garçons comme aux filles.

L’année 2010 marque aussi l’entrée dans le catalogue des formations des enseignants dans le cadre des journées pédagogiques. « Pour toucher les enfants, il fallait que je touche d’abord les enseignants. La formation s’étale sur deux journées espacées de quelques semaines. Les enseignants sont amenés à expérimenter les exercices sur eux-mêmes avant de les proposer à leurs élèves. Un protocole précis est donné pour commencer à expérimenter facilement les exercices avec les enfants ».

Depuis ces années, beaucoup d’enseignants perçoivent que les exercices de la méthode Félicitée aident les enfants qui présentent des difficultés d’apprentissage. De nombreuses améliorations ont été observées, particulièrement au niveau de la concentration, de la motivation, de la lecture, de l’écriture et du calcul. Des progrès significatifs ont été observés chez les enfants qui présentent des troubles de l’apprentissage et chez enfants les dyslexiques. Une récente étude faite par une étudiante de Marie-Aps a également montré de nettes améliorations au niveau de la confiance et de l’estime de soi. De nombreux TFE réalisés par des étudiants de différentes Hautes Ecoles confirment la promesse tenue.

Depuis 2010, près de 20 000 personnes ont été formées à utiliser cet outil ludique et vivant. Les formations sont organisées pour les enseignants, mais aussi pour toute demande formulée par des groupes : écoles de devoirs, logopèdes, éducateurs, parents… toutes personnes qui travaillent avec les enfants et cherchent des outils concrets pour mieux développer leurs potentialités.

4. Ils témoignent

Dominique – Enseignante 3ème Primaire – Auvelais

Les enfants ont des vécus bien différents lorsqu’ils arrivent à l’école le matin. Pour certains, ce sera une dispute avec un copain dans la cour, d’autres vivent des situations familiales difficiles et ces petits exercices les libèrent quelques instants de toutes ces difficultés. La méthode que je pratique depuis bientôt 3 ans me permet d’avoir une classe calme, concentrée. Les élèves sont prêts à travailler. Il règne également une bonne ambiance au sein de la classe. La dernière carte permet de calmer. Pendant une minute, on ne pense qu’à respirer, on profite du silence ! Quand a-t-on l’occasion, pendant une minute, de ne rien faire ? Cela fait vraiment du bien. Il m’est déjà arrivé de ne pas pratiquer la méthode, un jour ou l’autre, parce qu’on est toujours « pressé » et je me souviens avoir dit à mes élèves que je les avais trouvé bien difficiles. J’ai observé une différence quand je ne fais pas les exercices avec mes élèves.

Kathy – Enseignante – 1ère primaire – Liège

La méthode Félicitée est concrète et efficace pour aider les élèves à mieux se concentrer. Quand je pratique la méthode avec mes élèves, ils sont tout de suite concentrés et prêts à se mettre au travail. Au début, c’est un peu impressionnant car je n’avais pas l’habitude de voir mes élèves aussi éveillés et attentifs. Je me rends compte que cela me fait du bien à moi aussi et que je me sens détendue au cours de la journée. L’ambiance de travail dans la classe est meilleure.

Agnès – Enseignante – 4ème primaire – Bruxelles

J’utilise la méthode deux fois par jour et je suis surprise par la diminution des comportements agressifs et par la capacité de mes élèves à régler un conflit de manière calme et sereine. Je remarque aussi une augmentation de la concentration et une meilleure disponibilité à acquérir un apprentissage et à écouter.

Daniel – Directeur – Liège

La formation est un excellent sujet à proposer aux enseignants. Elle comporte une partie théorique et une partie pratique. La formatrice donne des pistes très concrètes pour aider les élèves quel que soit leur âge. Les enseignants qui utilisent la méthode paraissent plus détendus et m’ont exprimé qu’il y a une meilleure qualité de présence et de concentration avec la pratique de la méthode Félicitée.

Stéphanie – Enseignante – 2ème maternelle – Bruxelles

La formation est très enrichissante aussi bien d’un point de vue personnel que professionnel. J’utilise la méthode Félicitée tous les jours avec mes élèves et quand j’oublie, les élèves me réclament les exercices. Ils sentent que cela leur fait du bien et qu’ils en ont besoin. Mes élèves sont plus calmes et plus détendus et moi aussi.

Anne – Enseignante – 3ème primaire – Liège

Depuis que j’utilise la méthode Félicitée, je remarque chez mes élèves un niveau de concentration plus élevé ainsi qu’une mise au travail plus rapide. La méthode est efficace et utile aux enfants et particulièrement pour les plus turbulents et les plus lents. Je constate des effets bénéfiques au niveau de la concentration, de la motivation, de la bonne humeur et une meilleure disposition à recevoir un apprentissage. Enfin, des outils pour aider les enfants. Je me permets de préciser que la méthode n’est pas une baguette magique et que c’est la répétition des exercices chaque jour qui à terme porte ses fruits.

Dorothée – Psychomotricienne – Court Saint-Etienne

Après la formation, j’ai expérimenté la méthode Félicitée avec ma propre famille : chaque matin avec mes filles de 6 et 10 ans, mon compagnon et moi-même utilisions les cartes du jeu de la méthode Félicitée et commencions la journée ainsi…bien réveillés et heureux d’avoir pris ce temps ensemble.
Depuis, lors de mes ateliers que j’anime avec les enfants de 3 à 7ans, j’utilise la méthode Félicitée qui a beaucoup de succès auprès des enfants (Rien que le fait de choisir chacun ses propres cartes et de pouvoir présenter l’exercice aux autres, est déjà tout un plaisir). La méthode est tout à fait en accord avec mes ateliers qui travaillent le réveil du schéma corporel, la psychomotricité, les comptines gestuelles, les mouvements, la prise de conscience du corps, la danse, la relaxation et la détente. La méthode est un complément idéal pour mes activités. Merci Catherine pour notre belle rencontre.

Claire – Enseignante secondaire professionnel – Bruxelles

J’ai suivi la formation par intérêt personnel, familial et professionnel. Catherine Delhaise a eu le mérite d’expliquer le pourquoi des exercices et leur intérêt, ce qui la rend compréhensible et crédible. Je l’ai pratiquée et testée pendant 15 jours à partir du premier jour de formation. Depuis, je me rends compte de la différence quand je ne pratique pas la méthode. Je continue à pratiquer la méthode sur moi-même tous les jours et je remarque que je me sens mieux à la maison. En tant que prof, je compte faire un relais à l’école pour qu’on accorde de l’attention à ce type de travail. Belle découverte.
Marie-Noëlle – Maman – Mont-de-l’Enclus
Je suis maman d’un petit garçon de 9 ans qui avait des gros problèmes d’écriture tant au niveau du graphisme qu’au niveau de la vitesse. Une situation qui lui posait des problèmes au niveau scolaire. Suivi par une Graphothérapeute, cette dernière a compris que Cyril avait beaucoup de stress dans le bras et qu’il manquait de confiance en lui. Elle propose que je me forme à la méthode Félicitée, afin que je puisse refaire les exercices à la maison avec Cyril. Trouvant cette méthode très intéressante, je décide de suivre les 2 jours de formation avec Catherine Delhaise pour aider mon fils. Après 3 semaines de pratique, Cyril s’est senti plus confiant, moins stressé. Les devoirs et leçons sont faits en un temps record avec beaucoup de respect. Les crayons ne volent plus … et je ne dois plus sévir! La période des examens s’est déroulée de manière cool et relax avec des résultats de 92 %. Que demander de plus pour lui ! La méthode est également très positive pour moi tant au niveau des relations familiales qu’au niveau des relations professionnelles. Encore merci à la petite étoile Félicitée.

Danielle – Coordinatrice de l’ATL – Bertrix

J’ai suivi la méthode Félicitée et je suis revenue enchantée pour plusieurs raisons :
la première c’est de réapprendre aux enfants et aux adultes qui s’en occupent, à connaître, à ressentir leur corps, d’être en contact avec son « intérieur ». La deuxième, c’est que cette méthode permet aux enfants et aux adultes d’acquérir une force de pensée, de l’estime d’eux-mêmes, de la confiance en leurs « possibles
»infinis. La troisième, cet outil est « transportable » et pour peu qu’on y réfléchisse, il s’adresse à tous les âges. L’animatrice et créatrice de la méthode, est bien enracinée. J’ai trouvé de la cohérence entre ce qu’elle dit et ce qu’elle est. Merci à Catherine d’avoir concocté cette méthode avec amour et soin.

Bénédicte – 2ème maternelle – Namur

J’utilise la méthode Félicitée avant le journalier ou après la récréation. La méthode est comme un rituel que les enfants réclament si je l’oublie. Je ne peux plus m’en passer car elle me fait du bien à moi aussi. L’ambiance est meilleure dans ma classe.

Cathy – Enseignante enseignement spécialisé à Marchienne-au-Pont

Nous avons testé la méthode Félicitée et nous avons beaucoup de retours positifs de nos élèves. Davantage de communication, d’attention en classe et surtout au cours pratique. Nous la pratiquons aussi entre classes se trouvant en conflit. (inter-classes) De plus Catherine est une formatrice super sympa.

5. Se former à la Méthode Félicitée

– Atelier découverte – de 3h00
– La formation Express – 1 journée
– La formation approfondie – 2 journées

La Formation s’adresse à tous les parents, les enseignants, les logopèdes, les psychomotriciens, les étudiants, les éducateurs, les animateurs, les thérapeutes et les parents qui veulent aider leurs enfants à mieux se concentrer ou pour toute personne qui cherche des outils concrets pour elle même pour mieux gérer son stress et développer son potentiel.

– La formation spécifique pour les maternelles

Elle se déroule en une journée. La formation propose des outils ludiques et corporels autour de la méthode Félicitée. La formation s’adresse aux enseignants de l’école maternelle, aux étudiants et aux personnes qui travaillent avec les enfants de 3 à 6 ans.

– Avec mon école

Il est possible de suive la formation gratuitement.
L’asbl Félicitée travaille en collaboration avec les réseaux de formations d’enseignements : le CECP et l’IFC.
Il est également possible de suivre la formation à la demande de l’école

– En groupe

Il est possible d’organiser un groupe dans votre région.

Possibilité d’assister à une formation ou à une séance en classe en prenant contact directement.

6. Contact

La méthode Félicitée – Félicitée asbl Catherine Delhaise
0476 72 95 55https://www.felicitee.be/enseignants/
reussite@felicitee.be

www.felicitee.be

 

Préparer l’enfant à mieux recevoir l’apprentissage, c’est l’objectif de Félicitée !

Article de la Libre Belgique du 19 mars 2012 – Voir l’extrait du journal ici : PDF

Mens sana in corpore sano

Le chiffre: 1/4 des enseignants formés utilisent «Félicitée»

D’après la conceptrice de la méthode, Catherine Delhaise, au moins 5 enseignants sur vingt – ayant suivi la formation de deux jours – continuent de recourir régulièrement à «Félicitée». Un chiffre relativement honorable, estime l’intéressée: «Ce n’est pas mal du tout. Vous savez, c’est vraiment une question de conviction personnelle. Pour que la méthode fasse tout son effet, il faut y croire. Cela demande une certaine ouverture d’esprit.» Et la même d’insister: «C’est en pratiquant «Félicitée» tous les jours qu’apparaîtra un certain rituel. Et c’est ce rituel qui va créer des repères temporels permettant à l’enfant de mieux se structurer, de mieux s’organiser et d’être plus épanoui dans son corps.»

Auvelais. École Saint-François…

Auvelais. École Saint-François. Il est 8h30. Dans la cour de récré’, les parents et instituteurs discutent, les enfants s’amusent. Comme chaque matin, l’excitation est à son paroxysme. On retrouve ses petits camarades, on court, on saute, on se cache, on débat du dernier dessin animé de la veille, ou pour les moins jeunes d’entre eux, on se réjouit d’être le second jour de la semaine pour regarder, en rentrant le soir à la maison, son émission hebdomadaire musicale préférée.

8h40, il est l’heure de rentrer en classe. D’un pas assuré, Madame Dominique s’approche de son petit troupeau. «Deux par deux», s’écrie-t-elle immédiatement. Le ton est donné, les 23 petits bouts s’exécutent et se mettent sur-le-champ en rang d’oignons. Encore un petit détour par les vestiaires et voilà les élèves de troisième B qui investissent leur lieu de travail.

Dans cet espace confiné, le brouhaha initialement supportable se mue soudainement en une véritable cacophonie. Il est grand temps d’apaiser tout ce petit monde. «Guillaume, reprends les enquêtes de lectures s’il te plaît. Zoé, veux-tu bien ramasser les devoirs de calculs? On va commencer la méthode.» Inutile d’en dire davantage, chacun se met à sa place. Tandis que Léa ferme la porte de la classe, ses camarades se lèvent en chœur. Désormais postés derrière leurs bancs, les 23 petits corps s’immobilisent. «Tout le monde boit une grande gorgée d’eau», ordonne l’institutrice. Quelques rythmes africains en toile de fond et c’est parti pour six minutes de «Félicitée». «Mouvements croisées», lance Madame Dominique. A ces mots, 24 jambes se lèvent soudainement en l’air pour venir aussitôt former un X avec les membres inférieurs laissés au sol. Les genoux se plient, les mains s’agitent, les épaules s’enroulent puis se déroulent. «Et maintenant, on réveille le corps», poursuit la maîtresse d’école, une carte rose à la main. Les 23 gamins attrapent alors les lobes de leurs deux petites oreilles et se mettent à les masser. «Carte verte, ronds du bassin, on fait circuler l’énergie», enchaîne-t-elle. L’assemblée s’exécute. L’institutrice s’exclame ensuite: «Carte rouge pour enraciner». Revêtant soudainement des allures de guerriers, les enfants lancent à l’unisson un grand «Oh» avec force. Un moment exutoire qu’ils apprécient particulièrement, nous confiera Dominique Robaux ultérieurement. «Orange: exprimer, libérer, on y va», annonce-t-elle plus calmement. «Heureuse», «bien», «agressif», «endormi», «amoureuse»_chacun fait part de son émotion, de son ressenti du jour. Un parfum de quiétude emplit progressivement la pièce. «Lucas, quelle est la couleur de ton cerceau?» lui demande Madame Dominique. «Bleu clair», répond immédiatement le garçon. En effet, la carte mauve entend mobiliser l’imaginaire de l’enfant, lui faire définir les contours de son espace. La séance touche à sa fin. Avec la carte bleu foncé, on s’étire, on s’assied, on se détend et on travaille sur l’estime de soi. Les six minutes sont maintenant écoulées. Un calme impressionnant règne désormais en maître dans la classe de troisième B. Mais pour combien de temps? «Cela fait son effet pendant une bonne demie-heure», estime l’institutrice. Qui commente: «C’est énorme pour des enfants de cet âge-là (7-8 ans). Chez les tout-petits, je pense que cela dure encore moins longtemps.» Madame Caroline, institutrice en deuxième maternelle, le confirme. «Avec des petits bouts de 2-3 ans, la méthode est efficace pendant environ 15 minutes après la dernière carte.» Et de poursuivre: «Je la pratique tous les jours, c’est devenu un vrai petit rituel. Et un besoin aussi. Pour eux comme pour moi.» Car, si «Félicitée» a été conçue – sous la forme ludique d’un jeu de 47 cartes de couleurs – pour générer chez l’enfant un bien-être global et pour favoriser ainsi une utilisation plus performante de ses capacités d’apprentissage à l’école, c’est aussi pour aider les professeurs à se sentir mieux dans leurs corps qu’elle a été imaginée. «Moi, je ne saurais plus m’en passer», avoue Dominique Robaux. «Depuis que j’ai suivi la formation il y a un peu plus d’un an avec la conceptrice du projet, Catherine Delhaise, je la pratique quotidiennement», constate-t-elle. Et d’estimer: «Mais c’est une question de conviction personnelle. Vous ne pouvez pas forcer un enseignant à utiliser «Félicitée». Cela n’a pas de sens.»

 

Ici à Saint-François, la quasi-totalité des instituteurs maternels adhère et utilise la méthode. Dans le cycle primaire par contre, beaucoup restent réticents à l’idée de tester de nouvelles choses. «Pour ma part, je n’accroche pas du tout à ce genre de pratique. Je sais que je ne prendrais pas le temps de le faire chaque matin. Pou être honnête, je crois que j’aurais l’impression d’être ridicule devant mes élèves. C’est une question de caractère, c’est tout», témoigne Gaetan Joiris, institutrice en sixième primaire. Pour Marc Busard, directeur de l’école, opter ou non pour la méthode Félicitée, c’est effectivement une question de tempérament. «C’est un exercice qui requiert que l’on fasse beaucoup de gestes et de mouvements. Or certains professeurs n’apprécient pas cette forme d’extraversion. Il faut respecter cela.» Ainsi, si le corps professoral semble encore relativement timide face à la nouvelle méthode, du côté des enfants elle semble faire l’unanimité. «Si on ne fait pas l’exercice, je suis un peu énervée sur ma feuille et je ne parviens pas à travailler», raconte Léa. «Et moi, je suis moins concentrée», complète immédiatement Zoé. «La méthode me permet d’être moins fatiguée», constate Tonia. Quant à Aloane, c’est l’étape du verre d’eau qui a retenu son attention. «Le cerveau, c’est comme une éponge, nous dit Madame Dominique. Il absorbe l’eau qu’on boit. Grâce à cela, on peut mieux apprendre et mieux écouter.»

Aujourd’hui en Fédération Wallonie-Bruxelles, pas moins de 2500 enseignants sont formés à la méthode Félicitée. Huit cent vingt d’entre eux l’utilisent désormais à l’école.

Un chiffre non négligeable qui interpelle, une pratique grandissante qui fait du bien… au corps et à la tête.

3 Questions à Catherine Delhaise

Diplômée en gestion des ressources humaines, Catherine Delhaise est la conceptrice de la méthode Félicitée. Elle s’est formée à la kinésiologie et à la psychologie corporelle intégrative.

Votre projet est arrivé à maturité en janvier 2010. Quelle était votre intention en créant une telle méthode?

Je désirais mettre au jour des techniques permettant aux élèves de l’enseignement fondamental – âge d’or de la motricité – de mieux apprendre à l’école. Bien sûr, il m’a fallu du temps pour concrétiser ce projet. Au départ, j’ai travaillé avec des enfants en consultations individuelles, rencontres au cours desquelles j’ai pratiqué plusieurs méthodes. Par la suite, je me suis rapprochée des écoles en leur proposant des animations. C’est là que l’idée de concevoir une méthode sous la forme d’un jeu de 47 cartes de couleurs a jaillie. Chaque semaine, les élèves doivent piocher neuf cartes. Deux d’entre elles sont systématiques: «boire de l’eau» et les «mouvements croisés». Les sept autres correspondent chacune à une activité précise. «Félicitée» est construite sur base d’une courbe de Gauss: vous commencez par des exercices dynamiques, vous exprimez ensuite vos colères et frustrations via l’enracinement – pic situé au milieu de la courbe – enfin, vous revenez progressivement au calme.

Concrètement, quels sont les effets escomptés de «Félicitée» ?

Immédiatement après la méthode (qui prend une dizaine de minutes en moyenne), on constate une mise au travail plus rapide, une meilleure concentration et une plus grande réceptivité de l’élève. Ce dernier est aussi plus actif pendant le cours, canalise davantage son énergie et gère mieux son stress. Du point de vue de l’enseignant, on observe une diminution de la gestion des conflits, ce qui est positif pour lui. Globalement, l’ambiance est plus agréable en classe.

«Félicitée», une explication à ce label?

En fait, il s’agit du nom de l’étoile. Elle est présente sur chaque carte du jeu. C’est aussi le logo de notre ASBL. C’est celle qui est descendue du ciel pour aider les enfants à mieux utiliser leur potentiel. Elle a deux bras mais aussi deux jambes. C’est donc une étoile qui a les pieds sur terre. J’ai opté pour cette image parce que je voulais un personnage unisexe qui plaisent autant aux filles qu’aux garçons.

Épinglé: Quid des formations? 

Cadre scolaire mais pas seulement. La formation des enseignants à la méthode Félicitée se fait gratuitement dans le cadre des «journées pédagogiques». Il s’agit de deux jours d’activités espacés de trois ou quatre semaines. Dans cette optique, chaque instituteur peut tester la méthode une première fois en classe et ajuster le tir ultérieurement si nécessaire. Une travail de familiarisation indispensable, selon la conceptrice: «Au début, beaucoup de profs ne comprennent pas ce que je faisais avec les enfants. Ils ne voyaient pas l’intérêt des exercices. Je me suis donc rendue compte qu’ils devaient expérimenter la méthode sur eux-mêmes avant de la pratiquer avec les élèves.»

D’autres demandes de formations sont également satisfaites, notamment celles formulées par les écoles de devoirs, par les logopèdes ou encore par les parents.